[PowerPivot] "Could not load file or assembly ‘Microsoft.AnalysisServices.SharePoint.Integration.dll’" Suite et fin!

Ca y est, je vous en avais parlé mais le problème est enfin trouvé: cette erreur d’installation est due à l’installation de PowerPivot et d’un SSAS natif sur le même serveur en commençant par SSAS.
Msmdsrv (le processus SSAS natif) inclut une référence vers Microsoft.AnalysisServices.SharePoint.Integration, qui n’est pas installée en mode natif. Cette erreur de chargement de référence empêche le chargement ultérieur de la dll lors de l’installation de l’instance Vertipaq.
La solution: installer PowerPivot AVANT une instance SSAS. Ou alors paramétrer le setup de PowerPivot pour que la dll soit chargée malgré cet échec de référence. J’ai testé cette dernière option qui marche bien. Vous trouverez tous les détails sur l’article de Dave Wickert (de Microsoft) : http://powerpivotgeek.com/2010/06/14/installation-failure-could-not-load-file-or-assembly-microsoft-analysisservices-sharepoint-integration-dll/.
A bientôt!

[PowerPivot] Could not load file or assembly "Microsoft.AnalysisServices.Integration.dll"

Ce problème est signalé sur Connect, en RTM et marqué comme non résolu. Je viens de le rencontrer pour la seconde fois dans la même situation: à la fin de l’installation de PowerPivot en mode ExistingFarm sur une instance SQL existante. Dans les deux cas une réparation (Repair) de l’installation, qui réinstalle les Client Tools semble remettre le système dans un état fonctionnel. J’espère pouvoir trouver plus d’informations prochainement…

[PowerPivot] Clarifications techniques

Cela fait quelques fois que l’on me pose des questions sur PowerPivot qui me semblent sensées, bien que très éloignées de la réalité du produit. Une de celles que j’aime beaucoup tient à la différence entre un cube Gemini et un .cub généré par AS, qui implique des questions telles que:
– « Puis-je me connecter en ADOMD.NET sur un cube Gemini en spécifiant « Data Source=fichier.xslx »?
– ou encore « Je peux brancher Procla sur un Excel? »


La réponse est non pour une raison simple: ce n’est pas le même format. Circulez. Rien à voir. Si vous avez lu ce vieux post de Mosha, revenu d’outre-Bing, vous le sauriez.

En gros, PowerPivot c’est quoi:
– une nouvelle version d’Analysis Services dont il existe deux versions: une standalone, mono-utilisateur (celle de l’addin Excel) et une serveur, multi-utilisateurs, que l’on peut intégrer dans Sharepoint.
– et donc un format de stockage des cubes différents, pour s’adapter au nouveau mode de fonctionnement.

Donc si on se résume on a bien deux grands types de moteurs et de stockage, une partie serveur et une partie client standalone.

SSAS « classique »
– Serveur: SSAS Engine classique (msmdsrv)
– Client standalone: cube engine de OLE DB for OLAP (msmdlocal) qui lit des .cub


SSAS Vertipaq
– Serveur: SSAS en intégré Sharepoint
– Client standalone: PowerPivot engine pour Excel qui lit les CustomData/item1.data des fichiers Excel

La conséquence c’est l’incompatibilité entre les différents modes de stockage (je préfère parler de représentation) et les serveurs. Pas la peine d’essayer de monter du Vertipaq dans votre vieux Local Cube Engine…
A terme il serait évidemment souhaitable que ce fonctionnement soit transparent et que l’on puisse indistinctement extraire des cubes Vertipaq en .cub puis les remettre dans un serveur AS classique…

En gros ce que préconise Chris Webb dans son billet: http://cwebbbi.spaces.live.com/Blog/cns!7B84B0F2C239489A!6404.entry?sa=705008310

[SSAS] Data Mining avec PowerPivot

Cela fait quelques temps que je voulais parler de l’intégration de deux features de SSAS liées à Excel: le Data Mining et PowerPivot, ou comment utiliser des données issues de PowerPivot avec les addins Excel de Data Mining (Table Tools et Data Mining Addin, sortis en 2007).

L’excellent Kasper de Jonge a sorti un super webcast résumant bien la technique. Le doublonnage d’informations n’étant pas mon dada je vais juste me contenter de vous donner la vidéo et de résumer le contenu pour les non anglophones.

Ceci dit – certes je suis un peu overbooké mais j’ai le temps de pondre un peu de réflexion – j’ai eu l’idée une petite feature qu’il a sûrement oublié d’aborder en fin d’article: combiner les expressions PowerPivot avec du DMX grâce aux fonctions Excel type DMPREDICT.

Alors voici l’objet:

Les addins Data Mining ne fonctionnent pas – encore? – sur des PivotTables (si vous avez fait du VSTO vous savez sûrement que la PivotTable est un objet très « à part » dans le modèle d’Excel), donc le but de l’affaire est de faire un Convert to formula d’une PivotTable d’analyse (qui va la convertir en sheet « Classique »), les expressions venant du cube étant alors spécifiées en tant que fonction CUBEMEMBER/CUBEVALUE qui prennent en paramètre des expressions « MDX » (notez les guillemets).

Dès lors utiliser les addins ne posent plus aucun problème, puisque vous êtes confrontés à des données « brutes », dont l’originie PowerPivotesque ne gène nullement l’analyse. A vous les « Analyze Key Influencers » et autres joyeusetés. Nota bene bene bene: les addins DM ne sont dispos qu’en… 32 bits donc oubliez le PowerPivot 64bits sur Excel 64bits. Espérons que cela changera…

Le tout petit rajout…

Bon en gros vous savez sûrement qu’il est possible d’appeller du DMX indirectement depuis une sheet Excel, basiquement cela a déjà été décrit par Bogdan Crivat (dont le départ chez Predixion fera aussi l’objet d’un post lorsque-j’aurai-plus-de-temps) dans ce post et qui peut être résumé ainsi:

La fonction Excel DMPREDICT permet de faire une requête de prédiction de type « simple » sur un modèle de mining dans Excel, elle a ce pattern:

DMPREDICT
(
« NomDeMaConnexionSSAS »,

« NomDeMonModele »,
« NomDeMaSortieDeModele »,
« NomParametre1 », « ValeurParametre1 »,
…,
« NomParametreN », »ValeurParametreN »
)

Il est donc parfaitement possible d’effectuer une requête DMX sur des données issues de PowerPivot et mises à plat en mode convert to formulas… et donc de marier DAX et DMX…