[SSAS] Polémiques sur SSAS, PowerPivot et l’avenir de l’UDM

Si vous êtes abonnés aux blogs qui comptent en BI MS vous avez sûrement pu assister à un sacré grabuge. Rarement une annonce de release et un summit PASS n’auront déclenché autant de réactions.

Les faits
En résumé, T.K. Anand (PM chez Corp) a présenté la semaine dernière au PASS les nouveautés de SSAS dans Denali et quelques pistes sur l’avenir. Dans sa présentation, une seule slide sur SSAS « traditionnel » dit aussi UDM – concernant surtout des ajouts très très mineurs – tout le reste sur l’intégration de VertiPaq (le moteur de PowerPivot) dans SSAS, sous le nom de BISM (BI Semantic Model). Au menu, une vraie intégration serveur, un modèle de sécurité, des KPI..
La goutte d’eau a été l’annonce que Crescent (l’outil de reporting full web) ne sera compatible… que BISM.

Cela a entraîné une crainte légitime de la plupart des membres de la communauté, résumées par Chris Webb dans ce post. En gros, devons nous, à cause de ce que l’on pourrait appeler une « mode », devenir des utilisateurs de PowerPivot sous Visual Studio? Quid des gros projets UDM vantés à longueur de BI Conference ou de PASS, ils sont devenus soudainement inintéressants?
T.K. Anand a alors fourni une réponse plutôt intéressante, et qui peut paraître étrange à première vue. Son approche est de faire un parallèle entre UDM vs BISM et le combat périmé entre natif et managé, entre C++ et C# qui a eu lieu à l’apparition de .NET.
Pour lui, SSAS UDM est mature: il n’a plus besoin de grosses adjonctions. Par contre, comme C++ il est trop compliqué pour la plupart des projets et mal maîtrisé par la plupart des développeurs entraînant une pénurie de ressources – vous connaissez combien de consultants SSAS? et combien de compétents? – et des projets mal réalisés.
La solution est donc de le conserver pour les projets de grande envergure, qui le nécessitent, et à des « experts » dédiés, et de fournir une solution plus simple pour le vulgus des développeurs. BISM répondra à la plupart des petits projets – la majorité – rien n’empêchant la migration plus tard vers un environnement UDM.
En résumé aujourd’hui les applications critiques, les OS sont en C++, les « petites » applis en C# et plus personne ne se bat pour savoir lequel est le meilleur. Ils conviennent chacun à des types de développeur, à des types de projets différents.

Ce que j’en pense

Alors mon avis là dessus est assez mitigé. Je suis d’accord sur l’analyse, moins sur son application.
1) Sur l’argument de l’accomplissement de l’UDM je ne suis pas complètement d’accord, SSAS n’est à mon avis pas terminé et il y a encore pas mal de boulot! Qui me viennent comme ça, parmi une multitude, quid d’une vraie gestion des Parent Child? De nouveautés sur la gestion de membres calculés (possibilité de gérer des hiérarchies de membres calculés…)? Et les fonctions de date en MDX? Quelques annonces (pour un SP1?) de ce genre de choses devrait rassurer tout le monde.
2) De même, dire que BISM suffira pour l’immense majorité des cas me semble un peu optimiste: je n’ai jamais vu de projets, même en PME ou on n’a pas besoin de faire un assignment d’une manière ou d’une autre. Soyons optimiste en pensant que ça suffira pour attraper beaucoup de projets ou l’OLAP dissuade aujourd’hui, et aller chasser sur les terres restantes de BO qui trouve là un adversaire bien plus puissant que lui. Reste alors à clarifier la position de BISM vis à vis de PowerPivot standalone et intégré…
Parce qu’avec une offre OLAP qui va de PowerPivot, PowerPivot intégré SharePoint, BISM et UDM les commerciaux vont bien s’amuser, et nous avec.
3) Enfin sortir Crescent qui est une vraie révolution et empêcher de l’utiliser sur les bases les plus répandues me semble être une hérésie commerciale. Chris dit que les équipes travaillent à résoudre cela. Dont acte.
Denali est annoncé comme fondamental surtout pour SSIS et SSAS. Côté ETL ça s’annonce presque parfait: tout ce dont nous avions souhaité semble être là.
Côté SSAS les produits annoncés et les nouveautés sont intéressantes j’adore DAX, j’ai bien aimé PowerPivot, l’idée de BISM me botte bien. Un peu de clarté commerciale devrait suffire à générer de l’engouement, je fais confiance à MS là dessus.
Moi, petit consultant, je demande juste qu’on laisse tranquille mon UDM et qu’on le fasse évoluer, et surtout que Crescent le supporte… C’est pas beaucoup demander non?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s