[MDS] Master Data Services, pourquoi et comment?

Cela fait quelques mois que l’on parle de l’ajout de Master Data Management dans SQL Server, au travers de Master Data Services (issu du rachat de Stratature). Cependant il semble que le principe et l’utilité du MDM dans une entreprise ne soit pas encore une notion bien appréhendée, d’où l’utilité de ce petit article.


Pourquoi du Master Data Management?

Dans une entreprise, les applications horizontales (Comptabilité, GRH, Ventes, Finance…) disposent souvent de bases de données séparées. Si beaucoup de ces données sont spécifiques, un certain nombre d’entre elles sont communes à l’ensemble de l’organisme et donc dupliquées dans les différents systèmes: ce sont les Master Data. (Les données de ce type les plus connues sont les Clients, les Produits vendus par l’entreprise…)
Comme ces données sont dupliquées et stockées dans des systèmes hétérogènes, il y a un fort risque d’incohérences, et il est difficile d’extraire rapidement une vision unifiée de ce type de données.

Cas extrême: un client d’une entreprise la contacte car il ne reçoit plus ses factures. Le service client vérifie qu’il possède bien la bonne adresse pour ce client dans sa base CRM. Cependant le service de facturation ne possède pas la même vision de cet attribut du client dans l’application de facturation: il y a incohérence difficile à tracer et à résoudre. Sans compter l’image désastreuse si ce cas est généralisé.

Etant très souvent amené à concevoir et alimenter des Data Marts relationnels, la race des consultants BI – dont je fais partie – a souvent maille à partir avec ce genre de problèmes, dont l’entreprise n’était généralement pas consciente avant la centralisation entreprise par les différents Data Marts.

C’est donc du Data Warehousing?

Non mais le processus est très lié. Sans MDM, l’alimentation de chaque Data Mart doit se faire en prévoyant l’application de règles métier strictes en cas de problèmes de cohérence dans les Master Data. C’est un processus lourd qu’il serait souhaitable de ne pas recommencer à chaque Data Mart… L’idée est donc que le MDM devienne la source de Master Data pour toute application désirant connaître la version corporate de la réalité pour les données importantes.

Pour insister sur la parenté avec les entrepôts de données les Master Data sont historisées et représentées conceptuellement sous forme d’entités, disposant d’attributs et de hiérarchies. Ces concepts sont effectivement très proches du Data Warehousing classique, à ceci près que MDS gère aussi la définition de règles de validation dans le modèle, ce qui n’est pas typiquement le cas d’un DW.

Et techniquement?

Master Data Services est avant tout basé sur une base de données SQL Server. Les Master Data sont stockées dans cette base dédiée, dont les tables sont générées automatiquement lors de l’import de données.
Tout le cycle de vie des données (import, versionning, validation, notification, publication) est géré en SQL(le stockage comme le code) bien que les tables au nom doux comme [tbl_3_12_MS] ne doivent pas être utilisées directement: une API est disponible via WCF, API qu’utilise le frontal web de définition d’entités installé avec MDS.

La donnéee stockée peut aussi être récupérée via des vues, qui permettront entre autres d’alimenter des Data Marts.

Conclusion

Master Data Services est le quatrième « Services » (Après Integration, Analysis et Reporting, non Notification ne compte pas!) et de mon point de vue la quatrième « brique BI » de SQL Server. Il va permettre de décorréler la gestion des données sensibles de l’alimentation de Data Marts, tant cette gestion revêt une importance bien plus grande au sein des entreprises.

Intercalé entre les sources et les bases d’analyse, il va permettre aux projets BI de se concentrer sur leur but: fournir des outils d’analyse appropriées sans perdre du temps sur la redéfinition de règles d’alimentation en systèmes hétérogènes.

Reste maintenant à manoeuvrer les leviers nécessaires pour vaincre les réticences politiques qui ne manqueront pas de se faire jour, mais prenons le pari qu’avec une architecture ouverte, reconnue (Stratature), intégrée et une préoccupation du MDM de plus en plus prégnante dans les entreprises, cette nouvelle brique de SQL Server ne tardera pas à s’imposer…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s